mardi 27 avril 2010

Beauté et cie.



Quand j’étais petite je rêvais de devenir belle un jour. Voilà c’est dit ! Je n’ai jamais rêvé d’être intelligente . Depuis mon plus jeune âge j’ai été convaincue d’être très intelligente de naissance (Nancy Huston sors de ce corps !). J’étais bilingue à 4 ans, j’ai appris à lire à 5 ans et à 6 ans je lisais les romans de Victor Hugo et les pièces d’Anton Chekhov pendant que mes camarades de classe apprenaient l'alphabet. Ma première institutrice m’a libérée de la corvée des devoirs, ce qui m’a donné une très mauvaise habitude : je n’ai jamais fait de devoirs pendant toute ma scolarité. Les enseignants ne savaient pas trop comment s’y prendre avec moi, car j’avais des notes épouvantables à cause de mes cahiers vides et je passais tous les examens haut la main. A force on m’a laissée tranquille et j’ai obtenu mon BAC sans trop de difficultés. Plus tard à l’Université le test QI a confirmé ma conviction profonde : statistiquement je faisais partie des 5% des personnes les plus intelligentes (ce qui ne m’empêche pas de faire des fautes d’orthographe à la pelle quand j’écris en français, donc il ne faut pas trop se fier au résultat de ces tests).

Je n’ai jamais eu aucun complexe concernant mes capacités intellectuelles, par contre j’ai été terriblement complexée par mon physique. Je me trouvais trop maigre ou trop grosse, trop pâle ou trop bronzée, trop petite ou trop grande. Avec ma ténacité naturelle je modelais mon corps comme une poupée de cire et j’ n’étais jamais contente du résultat. Quand je me suis trouvée trop petite je me suis torturée pendant un an en suivant à la lettre une méthode peu chrétienne (pratiquée dans certaines écoles sportives russes) pour gagner quelques centimètres. La méthode a fort bien marché et j’ai grandi de 15 cm. Je me suis tout de suite trouvée trop grande et j’ai supprimé les chaussures à talons. A l’époque où j’étais frêle comme une allumette je me cachais derrière des pulls difformes et je portais des leggins en cachemire de Mongolie sous le jean même par + 35°C, jusqu’au jour où un garçon bien élevé m’a traitée de « gros c*l ». J’ai jeté mes leggins le jour même et je me suis sentie terriblement nue. J’ai inventé un régime gras (à base de mayonnaise) pour compenser le manque provoqué par le départ de mes leggins bien aimés (bien chauds, bien épais). Un an plus tard j’affichais les courbes dignes des Vénus de Titien. C’est à cette époque-là que je suis venue à Paris pour la première fois de ma vie. Et j’ai eu un choc esthétique en voyant des jeunes filles aussi minces que moi auparavant s’afficher sans moindres complexes en petites robes bien seyantes. Je suis rentrée en Russie complètement déprimée et bien décidée de perdre mes kilos coûte que coûte. J’ai mis deux ans à retrouver ma ligne d’antan et j’ai décidé de mettre entre parenthèses mon rêve d’enfance de devenir belle un jour. J’ai compris que la beauté était indéfinissable et abstraite et qu’il y avait autant de plus belles femmes du monde que d’hommes amoureux.

15 commentaires:

Zoé Macaron a dit…

bonsoir adelina :) très joli article avec une très belle fin.. tu as la chance d'être belle (mais TRES belle, le genre de beauté rare et précieuse) ET intelligente.. et ce n'est pas donné à tout le monde.. je me retrouve un peu dans ton texte, j'ai beaucoup de mal à m'accepter telle que je suis, je suis pleine de complexes même si ça s'arrange un peu avec le temps.. la confiance en soi n'est pas une chose facile à acquérir..

Adelina a dit…

Merci Zoé!
J'ai fini par m'accepter (30 ans passés). De toute façon on ne peut pas faire autrement, on ne peut pas changer de peau, on ne peut pas changer de corps et il vaux mieux être en paix avec soi-même. Les vêtements, les petits détails superflus aident beaucoup je trouve.

Claire a dit…

Très bel article, sincère et drôle ! Le travail a payé, je te trouve très belle.

Je me retrouve complètement dans tes propos : j'ai toujours été très bonne élève sans me fatiguer, et la question de mon intelligence ne m'a jamais torturée. Par contre, je suis obsédée par la beauté et par mon physique, que je trouve bien sûr très éloigné de mon idéal. J'arrive à "faire de l'effet" grâce à certains artifices, mais je sais que je suis loin de la vraie beauté. Alors, quand mon chéri me dit qu'il me trouve "belle, même (et surtout) sans artifices", je ne peux m'empêcher d'être sceptique. Mais après tout, c'est ça qui compte !
Par contre, à l'inverse de toi, je n'ai pas encore eu la sagesse de faire une croix sur mon idéal, qui continue à me tourmenter...

Soizic a dit…

Chez une femme je ne regarde jamais la beauté mais ce qu'elle dégage, (oui cette fameuse prestance) et ensuite je regarde sa beauté, son visage ......
Car chez moi, il fallait être cultivée avec ou sans facilités, et l'on ne parlait pas "beauté" - trop futile ! mais par contre il fallait être toujours impeccable côté vestimentaire.
Donc je n'ai jamais été complexée, je pense aussi que l'environnement familiale et amicale y sont pour beaucoup. De plus comme dit Claire il y a les artifices!
Zoé Macaron tu es très jolie et je suis certaine qu'il en est de même pour Claire, allez les filles arrêter de vs poser des questions, vous êtes très Jolies.
Bon je ne le redis pas pour Adelina, je pense qu'elle s'en doute !!

Anonyme a dit…

C'est un article éminemment touchant. Je me reconnais moi aussi dans tes propos (décidément!) au détail près que je suis toujours dans une phase où je me trouve moche. Il y a peu j'étais à une soirée avec des tas de copines et j'ai réalisé en regardant dans le miroir que j'étais la seule de la soirée à ne pas porter de 36. Ca m'a sapé le moral.

Je crois qu'il faut beaucoup de temps et de recul pour réussir à s'accepter...et aussi du travail (c'est mon plus grand credo) pour obtenir de son corps ce que l'on souhaite.Et je crois aussi que d'après mon expérience, plus on a des capacités intellectuelles élevées, plus (j'ai l'impression) on se juge sévèrement physiquement...pourquoi?
Je te trouve superbe, en tout cas.

Carobine

Adelina a dit…

Ah! ça me rassure de constater que je ne suis pas la seule!

Claire l'avis de l'Homme est le seule qui compte! :lol:
Je n'ai pas vraiment fait le croix sur mon idéal, j'ai changé d'idéal tout court. A 15 ans je rêvais de ressembler à Marilyn Monroe. Je suis même allée un jour chez un coiffeur pour me teindre les cheveux en blond platine. Je n'ai pas eu assez d'argent pour le faire, heureusement! Maintenant je lorgne surtout du côté des italiennes pour m'inspirer, au moins elles sont brunes.

Soizic c'est un point de vue très sage. Que je partage entièrement depuis quelques années.

Carobine merci! Je ne porte pas non plus du 36 et j'en suis ravie! Par moments je perds du poids brusquement. Je suis très émotive et pendants les périodes intenses je maigrie à vue d'oeil. Je commence à porter la taille 36 et là tout le monde veut m'amener chez le médecin.
Quand au travail je suis entièrement d'accord. On peut modifier son corps à volonté. C'est pratiquement le seul domaine où les résultats sont garantis avec un peu d'effort.

Pluche a dit…

Quel dommage de n’employer une si grande intelligence pour ne faire rien de sa vie à part femme de et blogueuse, quel gâchis ! :P

Camille a dit…

Je suis sûre que quasi tout le monde te trouve très belle (moi, y compris) mais c'est vrai que son propre regard est différent. Je pense qu'on se trouve vraiment belle le jour où l'homme qu'on aime (et qui nous aime) nous regarde et nous dit "tu es belle"...

Anonyme a dit…

Moi j'ai de la chance les filles, je suis belle, intelligente, riche et j'ai un homme qui m'aime :)...je plaisante je ne sais pas trop ce que j'ai dans tout ça, mais au moins un amour de la vie et un optimisme sans limites, alors cela me fait un peu de peine quand une femme comme toi Adelina si belle et si parfaite est si si dure avec elle même.
je pense que tu peux profiter des instants présents, une telle beauté quand c'est la sienne ça se déguste.
On n'a jamais tout en meme temps dans la vie, les choses sont ainsi faites à mon avis pour qu'on en apprécie la valeur.

Anonyme a dit…

La beauté est très subjective


Et à l'adolescence on a souvent du mal à s'accepter telle que l'on est

Heureusement tu as pris conscience que tu avais un vrai potentiel (si je puis m"exprimer ainsi)

Mais comme dit un dicton :
"Rien de tel que le regard de celui qui vous aime , et qui vous trouve belle ,pour vous sentir vraiment unique "

Andréa

Anonyme a dit…

encore un article si vrai....
Et oui, je confirme.
La vraie question : pourquoi les jolies filles intelligentes ont tant de complexes sur leur physique, alors que de plus quelconques et très dans la moyenne intellectuellement ont des prétentions de beauté risibles ?

Je me rappelle à ce propos d'un post où des filles se trouvaient belles rondes et sexy(regonflage d'égo à la frontière parfois du pathétique), où les participantes étaient infoutues de voir les conseils en or que tu donnais.... Enfin...

L'interrogation, j'y reviens, pourquoi ? est ce par quête de la perfection ? Par "pénitence": belle et intelligente, pas équitable par rapport aux autres ?
L'éducation ?
Je ne sais pas....
Mais je confirme tes dires !

Béatrice

Anonyme a dit…

Ce sujet me rappelle une anecdote : jeune fille, j'avais une amie(je l'ai toujours, d'ailleurs) qui avait une sœur de 2 ans plus âgée. Les parents avaient inconsciemment décidé que l'ainée était intelligente et la seconde belle.
Purement arbitraire, ces filles sont équivalentes de ces points de vue. Elle se ressemblent beaucoup et les quelques différences physiques n'ont pas vraiment d'implication esthétique. Quant aux capacités intellectuelles, pareil, pas de différence notable.
Je vous garantis que la grande a toujours crû être moche et pleine de complexes, la plus jeune se voyait nunuche à l'adolescence.
Elles se conformaient à l'idée de leurs parents.

Forte de cette expérience, je dis à mon fils de 3 ans qu'il est beau ET intelligent !
:-)

Adelina a dit…

Pluche, ma "si grande intelligence" m'a été utile pour obtenir mes diplômes et apprendre le métier qui me passionne. Merci de vous inquiéter pour moi, mais je gère ma vie comme bon me semble et je suis heureuse et fière d'être la femme de, la mère de, la fille de et la soeur de.

Camille merci beaucoup! C'est vrai que le plus beau miroir pour une femme et le regard de l'homme amoureux.

Anonyme merci pour votre commentaire adorable et drôle. Un amour et l'optimisme sans limites sont précieux. Avec l'âge j'ai appris à profiter du présent. Je regarde parfois mes photos d'il y a 10-15 ans et je réalise que j'étais plutôt belle et je me dis que c'était vraiment du gâchis de ne pas profiter de la vie pleinement au lieu de me concentrer sur mon reflet dans le miroir.

Andréa je suis d'accord avec toi! C'est plus important de se sentir unique que belle. L'amour des proches est une aide précieuse.

Béatrice merci! Peut-être les femmes intelligente intellectualisent tout? Même une paire de jambes :lol: L'inconscient collectif a séparé la beauté et et l'intelligence, on se demande pourquoi. Il y a quelques années je me suis retrouvée à un dîner chez des connaissances éloignées de mon mari. j'ai été la plus jeune et la plus jolie des femmes présentes (il faut préciser que ce soir là ce n'était pas difficile). J'ai vu des vielles peaux hautaine parler de moi en troisième personne devant moi! L'une des femme a demandé à mon mari:"Elle parle français au moins?" J'ai répondu à la place de mon mari: "Oui madame, je parle français, anglais, russe et chinois et j'ai une mauvaise habitude de mélanger ces quatre langues, si par moments vous ne comprenez pas certains mots, n'hésitez pas à me le dire, je les traduirai en français rien que pour vous". Je ne me suis jamais lié d'amitié avec cette femme. :lol:

Anonyme, cette anecdote est tellement vraie! Je dis la même chose à ma fille de 10 ans.
Le regard des parents est décisif. Ma mère m'a trouvée trop maigre et m'interdisait de porter des robes avec des commentaires du genre "tes jambes ressemblent à des allumettes". Si j'était encore un enfant aujourd'hui elle me trouverait sans doute trop grosse, les critères de beauté ont changé depuis mon enfance.

Anonyme a dit…

Ce texte ne manque ni d'élégance ni d'humour...
Le résultat de tous ces changements et schémas corporels quand on grandi, inconsciemment on recherche la séduction à coup sûr.

Adelina tu es SUPERBE sur cette photo.

La "Bien Aimée lointaine " de Beethoven devait être dans cet esprit-là... impliquant l'amour et le rêve...

Marido

Adelina a dit…

Merci Marido!